Vous êtes ici:

3e semaine de Carême

Carême 2012

- Parole du jour : Evangile selon St Jean chapitre 4, versets 5...42
Jésus... fatigué par la route... s’était assis, au bord du puits... Arrive une femme de Samarie qui venait puiser de l’eau. Jésus lui dit : “Donne-moi à boire.”... “Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ?”... “Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit ’Donne-moi à boire’, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive...celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle...”
Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus, à cause des paroles de la femme qui avait rendu ce témoignage : “Il m’a dit tout ce que j’ai fait”.

- Sainte Marie-Eugénie nous dit le 24 décembre 1886 :
“La grâce nous est représentée partout, dans les saintes Ecritures et dans l’Evangile, comme une eau jaillissante... : de Ses mains, de Son Cœur divin coule la source des eaux de la grâce ; il dépend de nous de la recevoir en ouvrant nos cœurs par l’humilité, l’amour et la foi, et par un sincère désir de nous séparer de tout ce qui en nous déplaît à Dieu...
Ecoutez-le vous dire, comme à la Samaritaine : « Si tu savais le don de Dieu et celui qui te parle ». Nous ne le savons pas assez... C’est avec travail et avec peine qu’on peut faire jaillir cette eau, difficile à obtenir au commencement...Il faut notre travail. Il faut aussi la grâce de Dieu...
Non, vous dira Jésus, tu ne connaîtras plus la soif des biens d’ici-bas, cette soif terrestre, cette soif dévorante. Mais tu auras une autre soif plus sainte et plus haute, une soif qui s’adressera à moi tout entière... C’est moi qui répandrai en toi cette vie intime, profonde, après laquelle tu ne pourras plus désirer autre chose.”

- Petits conseils pour la semaine : être attentifs à notre façon d’être en relation avec les autres, familiers ou inconnus.

  • Dimanche et lundi : Regarder ceux que l’on croise dans la rue ou ailleurs et s’en faire proche (le prochain) par un sourire, un échange de regard bienveillant...
  • Mardi et mercredi : Adresser la parole ou demander un petit service à quelqu’un de notre entourage vers lequel nous n’allons pas spontanément.
  • Jeudi et Vendredi : “si tu connaissais celui qui te parle”... prendre un moyen : prière, adoration, silence... ou un passage d’évangile, un livre spirituel... ou aller rencontrer quelqu’un... etc... pour mieux connaître Jésus.
  • Samedi : repérer l’une ou l’autre soif qui m’habite dans ma relation à moi-même, à l’autre ou à Dieu et se demander : A quelle source délaissée irai-je désormais me désaltérer : La Parole de Dieu ? le frère ? les sacrements ? la prière ?

- Prière :
Seigneur : donne-nous l’eau vive de ton Amour qui seul peut nous désaltérer, nous donner la vie et nous ôter peu à peu la soif de tous ces désirs et ces biens qui nous encombrent, qui alourdissent notre marche à ta suite. Nous pourrons alors rencontrer authentiquement nos frères et sœurs dans le quotidien de nos vies.

- Chant :
“Réveille les sources de l’eau vive qui dorment dans nos cœurs, Toi, Jésus qui nous délivres, toi le Don de Dieu.”


Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre