Vous êtes ici:

30 avril 2017 : Lettre du Conseil général

2012-2018


"C’est aujourd’hui, mes sœurs, l’anniversaire de la fondation ; il faut demander à Dieu un désir sincère de la perfection pour laquelle l’Assomption a été fondée, et tâcher d’établir ce désir dans votre âme ; notre but n’est pas seulement de nous dévouer à l’éducation ; c’est, par cette œuvre de zèle, de procurer la gloire de Dieu, de faire connaître Notre Seigneur Jésus-Christ, de le faire aimer, d’étendre son règne. Donnez-vous donc à un ardent désir d’être parfaites (…)
C’est là votre vocation. (…) S’il vous a fait entrer à l’Assomption pendant que la Fondatrice vit encore et que la Congrégation se forme, c’est pour que chacune de vous devienne une pierre vivante (…) mais vous ne serez dignes d’occuper une place dans l’édifice autant que vous vous laisserez tailler, polir, travailler, pour qu’il puisse vous mettre où il voudra. En remerciant Dieu des grâces qu’a reçues votre Congrégation depuis sa fondation, vous pouvez exciter dans vos cœurs une grande espérance. Dieu a fait croître cette œuvre, il l’a développée, et vous pouvez espérer que ce qui s’est fait en grand pour la Congrégation se fera en petit pour chacune de vous si vous correspondez fidèlement à la grâce".
Mère Thérèse Emmanuel, Instruction pour le 30 avril 1874


Très chères sœurs et amis,


En ce jour de commémoration de la fondation de l’Assomption, nous recevons à nouveau l’invitation à la "perfection de la miséricorde", cette fois de la part de Thérèse Emmanuel. Elle nous rappelle que notre vocation est de tendre à la sainteté de l’amour, de la compassion et de la bonté, d’oser fixer notre regard sur Jésus pour devenir des "signes, des canaux et des témoins de sa miséricorde" [1].


Nos premières Mères étaient conscientes d’être des pierres de fondation, des pierres vivantes ; elles ont accueilli le défi de prendre leur place dans l’édifice, dans le projet de l’Assomption en construction. Elles ont travaillé de toutes leurs forces, jusqu’au dernier moment de leur vie, pour que le Royaume advienne en elles et dans le monde qu’elles avaient reçu en partage. Elles ont cru en la possibilité d’une transformation personnelle et sociale - lente, cachée et mystérieuse, œuvre de l’amour -, prenant la ferme décision de se laisser "modeler, polir et ciseler..." pour que Dieu construise, avec et en elles, une œuvre merveilleuse à la louange de sa gloire.


En cette fête de famille, nous partageons avec vous une joyeuse action de grâce pour tout ce que le Seigneur a fait durant ces 178 ans d’existence de l’Assomption et pour ce qu’il continue de faire dans la Congrégation comme dans chacune de nos vies. Ce jubilé du Bicentenaire a été parsemé de belles initiatives dans le monde Assomption, des initiatives en vue de l’approfondissement de notre charisme visible dans la vie de nos deux Mères, à travers des retraites, des publications, des rencontres de formation avec les laïcs et les collaborateurs, des pièces de théâtre, des chants, des célébrations locales et provinciales ... Un déploiement de créativité qui nous a aidés à nous renouveler dans notre identité, à l’actualiser et à revenir aux origines de notre fondation, à nos sources, pour contempler le don de Dieu dans la vie de nos premières sœurs...


Nous sommes arrivés à la fin de ces trois années de préparation à la fête du Bicentenaire dont le sommet sera le Festival international des jeunes en août ; cet itinéraire nous a permis de contempler notre vocation comme un don, un chemin et une rencontre. La rencontre des jeunes aura un écho dans chacune de nos Provinces ; elle veut aussi célébrer notre vocation comme une rencontre, rencontre avec la personne de Jésus, sans aucun doute… Mais aussi, rencontre avec d’autres personnes en quête de sens et de plénitude, rencontre opportune avec des circonstances rendant possible un projet de vie, rencontre avec nos désirs les plus profonds, rencontre avec les multiples expressions et visages de l’amour. En ces temps de confusion, où il semble que la violence et le non-sens gagnent du terrain, nous sommes appelés à aller à la rencontre de ce qui est différent afin d’arriver à temps au rendez-vous de la communion et de l’espérance.


En cette semaine au "goût" de "fondation", nous nous unissons à la joie de la célébration de la fusion ayant eu lieu à Abidjan, le dimanche 23 avril, et à l’Eucharistie d’action de grâce pour le Bicentenaire, qui rassemblera le 30 Avril, à Notre Dame de Paris, les sœurs et les amis des deux Provinces de France. Nous voulons aussi vous inviter d’une manière très spéciale à faire mémoire et à célébrer avec joie le 3 mai, jour anniversaire de la naissance sur terre et au ciel de Mère Thérèse Emmanuel.


Prions les uns pour les autres, afin que la "perfection de l’amour et de la miséricorde" que nos deux sœurs aînées ont osé chercher, se reflète humblement dans nos vies. Puissions-nous, comme elles, correspondre fidèlement à cette grâce fondatrice !


Joyeuse fête de la Fondation !


Les pierres qui forment cette chambre n’ont pas seulement été tirées de la carrière, mais il a fallu ensuite les tailler, les polir, les aligner pour qu’elles puissent se joindre. Voilà le travail qui est à faire en vous et autour de vous. Abandonnez-vous, livrez-vous aux mains de ceux qui vous travaillent et demandez à Dieu de devenir des pierres solides qui concourent au soutien de l’édifice.
(Pratiques – cf. p. 266 MTE)


Martine, Marjo, Carmen, Françoise et Mayi


[1"Par conséquent, soyez parfaits comme le Père qui est dans les cieux est parfait". Dans cette même perspective, saint Luc précise que la perfection est l’amour miséricordieux : être parfait signifie être miséricordieux... Dieu est parfait. Est-ce vraiment possible d’aimer comme Dieu aime et être miséricordieux comme Lui ? Quand Jésus nous demande d’être miséricordieux comme le Père, ne pensez pas à la quantité ! Il demande à ses disciples de devenir un signe, des canaux, des témoins de sa miséricorde. (Pape François, Audience générale du 21/09/2016)



Documents

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre