Vous êtes ici:

27e dimanche du temps ordinaire - Sr Bénédicte Rollin

Année liturgique 2015-2016 [C]

Une graine de moutarde qui change tout


Provocantes, les paroles de Jésus dans l’évangile d’aujourd’hui sur la graine de moutarde et les serviteurs quelconques ! On peut imaginer les disciples un peu dépités. Et nous ?


Essayons d’écouter le langage de ces paraboles. Qu’est-ce qu’un grain de moutarde ? L’image rappelle celle du sel que Jésus utilise pour parler de la responsabilité de la minuscule communauté des disciples par rapport au monde. Elle rappelle encore cette autre graine de moutarde qui devient un arbre immense. Laissons jouer les images dans notre imaginaire et la mémoire de nos papilles… il est bien vrai qu’une pincée de sel change tout un plat. Un grain de moutarde, ou plutôt quelques uns, eux aussi transforment un mets fadasse en quelque chose qui réveille l’intérêt de nos papilles. Jésus, que l’on a qualifié un jour de glouton, serait-il inspiré par l’art culinaire ? Je le crois volontiers.


Alors, quel rapport avec la foi ? Il peut être intéressant de parcourir intérieurement les gestes banals et quotidiens qui occupent un large pourcentage de notre temps. Que deviendraient-ils s’ils étaient assaisonnés d’un grain de moutarde de foi, c’est-à-dire s’ils étaient accomplis à la manière dont Jésus vivait sa vie humaine quotidienne, en relation constante avec son Père ? Car c’est cela dont les disciples étaient témoins jour après jour et qui leur faisait lui demander "Seigneur, apprends-nous à prier", ou bien "augmente en nous la foi".


Un grain de moutarde, et nous voyons l’arbre du quotidien planter ses racines ailleurs ! Il nous était imposé et voici qu’il nous obéit, déraciné de l’insignifiance et planté dans l’immensité d’un amour qui donne sens et fécondité à tout.
Un grain de moutarde, et nous découvrons que le Royaume est au milieu de nous, et nous en voyons les miracles.
Un grain de moutarde, et ces devoirs que nous accomplissons "parce qu’il le faut bien" deviennent service. Un grain de moutarde, et ce regard secret qui calcule les efforts accomplis, les mérites accumulés et l’estime que nous devrions recevoir en retour, ce regard change de direction et s’ouvre à la bonté infinie de Celui qui a daigné faire de nous ses serviteurs et collaborateurs. Serviteurs quelconques, bien entendu, mais choisis et précieux à Ses yeux.
Ce grain de moutarde, qui change fadeur et amertume en humble émerveillement, Jésus nous le souhaite, sachant qu’il dépend de notre choix.


"Je crois, Seigneur, viens en aide à mon peu de foi !"


Sr Bénédicte Rollin, ra
Vilnius - Europe du Nord



27ème dimanche C
Lc 17,5-10
 

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre