Vous êtes ici:

27e dimanche du temps ordinaire - Sr Thérèse Agnès

Année liturgique 2012-2013 [C]

 

Serviteur inutile ?

Les paraboles du Royaume sont nombreuses et semblent parfois se contredire !

Aujourd’hui, une fois encore, le Royaume est comparé à un serviteur oeuvrant pour son Maître : il laboure, il garde les bêtes et quand il rentre des champs, son service n’est pas fini, ce n’est pas encore le moment du repos. Il doit faire le repas, changer sa tenue des champs pour un tablier de cuisine et ensuite servir le Maître.

Au Chapitre 13 du même Saint Luc, Jésus nous dit que, dans le Royaume à venir le Maître lui-même se ceindra et servira ses serviteurs.

Servir, accepter d’être servi, deux facettes du mystère du Royaume.

Il nous est rappelé en ce Dimanche que quand nous faisons ce à quoi nous sommes appelés, quand nous accomplissons notre mission, nous ne pouvons en tirer gloire, "nous avons – juste – fait ce que nous devions faire".

Qu’est ce à dire ?

Il me semble que le message essentiel de ces paroles du Christ est une invitation à nous pacifier. Nous ne sommes pas responsables des "résultats" bons ou mauvais de ce que nous faisons ; il ne nous appartient pas de faire advenir le Royaume, juste de travailler à son avènement. Le Maître nous libère de la recherche de notre mérite et de la poursuite de la reconnaissance.

En fait, nous sommes invités à considérer comme un grand honneur, de servir le Maître et à reconnaître que tout vient de lui.

"Serviteurs inutiles" ? non pas au sens de bons à rien, mais plutôt des serviteurs dont Dieu pourrait se passer, dont Il ne tire aucun profit, et pourtant des serviteurs dont Dieu veut avoir besoin. Il nous aime tellement humblement qu’il veut nous faire partager ses labeurs, son angoisse pour le Royaume.

C’est proprement un mystère, celui de Dieu.

C’est aussi une invitation à ne pas rechercher des marques de reconnaissance de la part de ceux qui nous "embauchent" ; le fait d’être appelés est notre récompense, le fait de servir est notre joie.

"Le juste vivra par sa fidélité", par sa ténacité, par le service chaque jour repris, dans la joie humble du serviteur.

Ceci est possible à cause "du don spirituel que Dieu a déposé en nous", sa force, son amour.

Que Marie nous guide dans ce chemin du Service joyeux, le Seigneur fait en elle et en chacun de nous, de grandes choses.

Sr Thérèse Agnès, ra
Philadelphie, Etats-Unis


À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre