Vous êtes ici:

20 mars 2013

Carême 2013

- Parole de Dieu

Nabuchodonosor parla dans sa colère à Sidrac, Misac et Abdénago : "Etes-vous prêts à vous prosterner devant la statue que j’ai dressée ? Si vous n’adorez pas cette statue, vous serez immédiatement jetés dans la fournaise ; et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main ? » Ils dirent au roi : « Ce n’est pas à nous de te répondre. Si notre Dieu, que nous servons, peut nous délivrer, Il nous délivrera de la fournaise et de ta main, ô roi, et même s’Il ne le fait pas, sois en bien sûr, ô roi, nous ne servirons pas tes dieux, nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as dressée. "...
En voyant quatre hommes libres dans la fournaise, le roi s’écria : "Béni soit le Dieu de Sidrac , Misac et Abdénégo, qui a envoyé son ange, et délivré ses serviteurs. Ils ont mis leur confiance en Lui, et ils ont désobéi à l’ordre du roi ; ils ont livré leur corps, plutôt que de servir et d’adorer un autre dieu, que leur Dieu."
Daniel 3

- Pour approfondir

"Le vrai Dieu" libère ses serviteurs de la fournaise, à la grande stupéfaction du roi païen. Ils ont une confiance inébranlable en Dieu, et même si celui-ci ne devait pas les délivrer de la fournaise, ils refusent d’adorer la statue d’or, et sont prêts à mourir, plutôt que de le faire. Leur liberté face à la mort éventuelle, provoque chez ce païen un retournement, une admiration et une expression de foi, quand il affirme : "Béni soit le Dieu de Sidrac, Misac et Abdénago." Il découvre le Dieu de ces trois hommes. N’est-ce pas en lien avec ce que nous lisons dans la Bible sur le Dieu de nos pères, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob ?

Qu’un ardent amour nous dégage de nous-mêmes. Qu’il nous fasse aimer Dieu beaucoup plus que nous-mêmes, et par-dessus toutes choses.
Sainte Marie-Eugénie, 12 novembre 1876

- Refrain

Béni sois-Tu, Seigneur, Dieu de nos pères !
Béni soit le nom très saint de ta Gloire,
Béni sois-tu dans ton saint temple de Gloire,
A Toi haute gloire, louange éternelle !

 

- Attitude

Je mets ma confiance dans le Seigneur tout au long de cette journée et je lui demande la force de l’Esprit Saint.

Une proposition de la communauté de Saint-Dizier (France)

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre