Vous êtes ici:

16 juillet 2013 : première journée d’immersion

RIAD2013 - Thaïlande
Rendez-vous en terre inconn

Rendez-vous en terre inconnue

Des conversions commencent à s’opérer.

La première, la messe à 5h30 pour un départ à 6h30. Trois minibus attendent les participants. Par groupe linguistique (vietnamien, anglais et français), nous nous rendons au centre de Bangkok. Notre périple commence par un arrêt à la cathédrale Notre Dame de l’Assomption. Nous y découvrons la figure spirituelle du bienheureux Nicolas Bunkerd Kitbamrung, premier prêtre martyr thaïlandais.

La photo de groupe prise,

nous rejoignons par la rivière Chao Phraya le palais royal. Une petite balade fluviale qui nous donne un magnifique panorama de Bangkok.

Nous arrivons au palais royal,

transportés par les différentes odeurs humées sur un petit marché local.
Tenue correcte exigée pour visiter le Grand Palais. Des flots de touristes se ceignent rapidement d’un drap recouvrant les shorts.

Se présente devant nous un ensemble magnifique de bâtiments entourés de jardins.

Au cœur du palais, le temple du Bouddha d’Emeraude. On y entre déchaussé. Surtout, ne jamais s’asseoir en mettant ses pieds face au Bouddha, c’est un signe d’irrespect. Les fidèles font leur prière pendant que nous admirons la richesse picturale des murs retraçant la vie de Bouddha. Un autre édifice évoque par des fresques plus belles les unes que les autres l’histoire de la Thaïlande et la légende du Ramakien. Nous en prenons pleins les yeux : les bassins de lotus, le lieu d’offrandes (bougies, encens, feuilles d’or recouvrant une statue de Bouddha), les bons démons gardant les lieux, les statuts éléphants.

Plusieurs membres du groupe se rendent au musée textile de la reine Sirikit.

Des tenues thaïs plus belles les unes que les autres s’offrent à nos yeux dont plusieurs dessinées par le couturier français Pierre Balmain. Les tenues officielles de la reine défilent avec en fin de parcours un film sur la fabrication de la soie et un atelier d’essayage.

Après un déjeuner rapide pris dans un Resto U

de la Silpakaoan University, nous nous rendons au palais Teakwood, la plus grande résidence du monde faite exclusivement en bois teck. Ce palais royal fut construit à la fin du XIXème siècle par le roi Rama IV, après une visite en Europe. Au fil des salles se succèdent des services de porcelaine offerts par d’autres pays, des cornes d’ivoires, des céramiques, des œuvres d’art thaïlandaises.

En milieu d’après-midi,

après une noix de coco rafraîchissante, nous prenons la route pour le complexe Siam Niramit. Nous sommes accueillis par des hôtesses en tenue traditionnelle thaï qui nous agrafent des boutonnières de fleurs. A l’intérieur du lieu, plusieurs d’entre nous nourrissent et se font photographier avec un éléphant.

Au fond, la reconstitution d’un village thaï

avec ses différents métiers (dégustation de riz sur lit de coco ; métier à tisser ; projection d’ombres chinoises avec des marionnettes ; chapelle bouddhiste).
Après le dîner, pour nous faire patienter avant le show, s’enchainent des danses traditionnelles et jeu de bambou.
Le show, parlons-en. En début de spectacle, nous nous levons pour entendre l’hymne en l’honneur du roi Bumidhol. S’en suivent, sous forme de son et lumière, une série de tableau plus lumineux et féériques les uns que les autres sur les légendes et l’histoire de la Thaïlande.

Ce que nous retenons au terme de cette journée, c’est la volonté du peuple thaï de donner le meilleur de lui-même, de nous faire partager sa joie, une joie qui se lit sur chaque visage.

Fr. Geoffrey Kamen Defebvre, aa

(Source : www.assomption.org)


À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre