Vous êtes ici:

15 juillet 2013 : 1er jour de la RIAD 2013 à Bangkok

RIAD2013 - Thaïlande

Comme l’a rappelé le père Bernard Holzer,

la RIAD est avant tout une expérience humaine et spirituelle en famille. Il ne s’agit pas d’une formation universitaire. Il faudra, durant ces jours, accepter d’être déplacé par la rencontre, accepter d’être questionné. Là est notre rencontre avec le Christ. Il nous précède et se révèlera à nous au cours de ces 10 jours.

L’après-midi

était consacré à l’accueil de chacun. Dans un premier temps, soeur Sophie Ramond, RA, présidente de la RIAD, nous a rappelé l’histoire de la RIAD et ses objectifs. Pour poursuivre ce temps de présentation, soeur Zoé Vandermersch, OA, nous a fait lever par congrégations, pays, langues parlées.

En quelques chiffres :

  • 5 congrégations
  • 14 pays : Vietnam, Chine, Philippines, Inde, Corée, Japon, Cameroun, Congo, Argentine, Chili, Etats-Unis, Belgique, Roumanie, France.
  • 40 participants
  • 10 jours
  • 1 seule famille : l’Assomption.

Ensuite, soeur Mary Cecilia Claparols, RA, nous a partagé son expérience du bouddhisme tandis que soeur Deanna Maria Combong, RA, nous a donné quelques conseils dans l’attitude à adopter envers la population thaïlandaise.

Durant la messe à l’Esprit Saint,

présidée par le père Bernard Holzer, nos frères et soeurs asiatiques ont pu partager leurs intentions de prière universelle chacun dans salangue maternelle (vietnamien, chinois, japonais, coréen, tagalog, malayalam).

Pour poursuivre cette première journée "Welcome",

un groupe de l’établissement des Religieuses de l’Assomption (étudiants, enseignants, parents d’élèves) du Nord-est de la Thaïlande nous a accueilli en remettant à chaque participant un bouquet de fleurs tressées. Après un mot d’accueil du responsable du groupe, deux étudiantes nous ont présenté une danse traditionnelle. Un autre membre nous a joué plusieurs morceaux de son instrument insolite : il fait résonner des verres. Le miracle, c’est qu’il n’y a pas d’eau dans les verres pour changer la tonalité. Il a cherché parmi plus de mille verres ceux qui lui permettraient de créer plusieurs gammes.

Les chrétiens de Thaïlande représentent moins de 0,01% de la population. Cet homme met donc son art au service du dialogue interreligieux.

Voilà pour cette première journée pleine de promesses.

Au fait, Sawat die krab (bonjour) !

Fr. Geoffrey Kamen Defebvre, aa

(Source : www.assomption.org)



À voir sur le web

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre