Vous êtes ici:

 ::07 :: Je l’adore

ADORATION

La pureté d’intention fait que nous voyons Dieu comme le but suprême de notre vie, et que nous lui rapportons toutes nos actions pour l’adorer, le glorifier, le servir. Il reste peu de place alors pour nos satisfactions personnelles, pour nous arrêter à ceci ou à cela : nous n’avons que Dieu en vue. Tous nos troubles, nos peines, nos difficultés viennent de ce que nous rapportons quelque chose à nous-mêmes.

En effet l’adoration, c’est la perfection de l’amour, l’expression de l’ardeur, du respect, du don, de la fidélité, de tout ce qui fait que, sortant de soi-même, on donne tout son être et on passe dans celui qu’on adore.27 12 74

Notre Seigneur Jésus Christ, en se faisant petit enfant dans la crèche, demande que nous lui donnions cet amour d’adoration. En lui disant : “Je vous adore”, nous lui offrons tout ce qu’il y a de plus ardent, de plus généreux, de plus vif, de plus délicat dans le cœur, le souverain service que l’on rend à Dieu, la reconnaissance de ses droits et de ses perfections, car c’est là le sommet de l’amour.

Parmi les hommes, quand on dit : “Je l’adore”, c’est l’expression la plus forte et elle blesse des lèvres chrétiennes quand on l’applique aux créatures. Je vous rappellerai à ce propos le joli mot d’un enfant. On lui demandait s’il aimait le bon Dieu : “Oui, répondit-il, je l’adore”.

Comment pourrai-je, par un amour tendre, vif, ardent, par l’amour dans sa plénitude, transformer tout ce qui me fait vivre en moi, pour vivre en Jésus Christ, dans sa simplicité, dans sa pauvreté, dans son humilité, dans son amour, dans ce soin, dans ce souci de l’avoir toujours avec moi, de le porter dans mes bras, de me rendre attentif à tout ce qui le touche ?

Déracinant par un amour ardent tout ce qui faisait que cette pauvre petite plante humaine restait encore dans le sol du vieil Adam, dans le sol de la nature, je la transporte dans ce sol de la grâce où nous avons tous été plantés par le baptême pour vivre de Jésus Christ, par Jésus Christ, en Jésus Christ. C’est là la voie la plus sûre et aussi la plus facile.

L’amour est ce qu’il y a de plus puissant en nous. Qu’est-ce qui a rendu saint Jean si saint, si parfait, si revêtu de toutes les perfections de grand prophète, de grand apôtre. de grand martyr, de grand confesseur de Jésus Christ ? C’est l’amour si entier, si pur, si virginal, si tendre par lequel il s’est attaché à notre Seigneur Jésus Christ. Nous sommes aussi appelés à cet amour.

D’après un chapitre du 27 décembre 1874
de Mère Marie-Eugénie de Jésus
Fondatrice des Religieuses de l’Assomption

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre