Vous êtes ici:

 ::07 :: Connaître le Seigneur

INCARNATION

C’est le connaître le mieux possible par l’étude de la science divine et aussi, d’une manière plus sainte et plus surnaturelle, par l’attention, le recueillement, l’union de l’âme à sa divine présen-ce.10.03.78

Dans nos rapports avec notre Seigneur, n’oublions donc pas ce qu’il est comme Dieu, comme Verbe divin, joie infinie de son Père, vie éternelle, créateur et notre premier bienfaiteur, qui, nous ayant donné la nature, nous a aussi accordé la grâce. Mais ce n’est pas tout : l’homme est tombé, le péché est arrivé et a séparé l’homme de Dieu. Dans son infinie miséricorde, Dieu a promis que son Fils unique viendrait comme rédempteur. Ce n’est plus seulement Jésus Christ descendu dans la création qui se présente à la connaissance et à l’amour de l’homme, c’est celui qui doit le racheter et qui vient à lui pour lui rendre l’espérance.

Il faut se pénétrer de toutes ces pensées, car plus nous voyons en notre Seigneur Jésus Christ ce qu’il est comme Dieu, plus nous som-mes touchées de ce qu’il est comme homme, plus sa naissance, son enfance, sa vie cachée, sa vie publique, ses enseignements et ses souffrances nous touchent profondément.

Serait-ce bien connaître notre Seigneur que de faire entrer dans l’in-telligence tout ce qu’il est, tout ce qu’il a été, tout ce qu’il a fait, sans une application d’amour, de recueillement, d’effort vers l’union ?

Non seulement il faut nous dégager, mais il faut rendre notre attention amoureuse et féconde, en pensant que notre Seigneur n’est pas loin de nous, en tendant à l’imiter et à nous remettre souvent en sa présence. C’est par là qu’il faut toujours commencer dans la vie spirituelle. Il n’y a pas de vie intérieure possible, si on ne commence pas par se rendre attentif et fidèle à notre Seigneur Jésus Christ, qui habite au fond de nos âmes par la grâce, dans le saint Sacrement par sa présence réelle, et qui nous a donné ses exemples pour les avoir sans cesse devant les yeux et les imiter.

De l’attention, il faut tâcher de passer au recueillement. Il y a là quelque chose de plus. Notre Seigneur habite en nous par sa grâce. Si l’âme se calme, si elle s’apaise, si elle rentre souvent en elle-même, si elle se met sous l’action du divin Maître qui n’est autre que l’action du Saint-Esprit, puisque l’Esprit-Saint est l’esprit de Jésus Christ, elle connaît notre Seigneur davantage encore. Il y a là, au fond de l’âme et dans le recueillement, une connaissance que rien autre ne peut donner, une connaissance qui vivifie toutes les autres et qui dépasse très rapidement toutes celles que nous pouvons avoir acquises.

Enfin, l’union avec Jésus Christ : c’est là que doivent mener l’atten-tion et le recueillement. Une personne unie à notre Seigneur, au moins par moments, reste sous sa main ; il en fait ce qu’il veut, et c’est alors qu’elle peut dire : “Ce n’est plus moi qui vis, c’est Jésus Christ qui vit en moi (Ga.2,20)”.

Elle est alors dans cet état où Jésus Christ est le maître absolu et souverain, où tout ce qu’il demande est pratiqué, où l’âme, parfaite-ment souple sous sa main et embrasée d’amour, se tient vraiment à ses pieds, comme Madeleine, dans ce sanctuaire intérieur où Dieu habite.(24 03 78)

Si nous sommes à l’image de Dieu par notre intelligence faite pour être remplie de la connaissance divine, nous avons aussi un corps, une mission à remplir, des facultés à exercer, et quelque chose à faire en ce monde. La connaissance doit conduire au parfait service. Comme Jésus s’est livré pour nous, nous devons avoir un désir véritable et efficace de procurer aux autres les biens que nous cherchons pour nous-mêmes.

D’après des chapitres du 24 mars, 21 avril 1878
de Mère Marie-Eugénie de Jésus
Fondatrice des Religieuses de l’Assomption

Dans la même rubrique

Commentaires

mon nom est carole - 9 août 2015, 14:46

Existe -t-il un livre ou recueil avec toutes les pensées de Marie-Eugénie ? Merci de votre réponse.


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre