Vous êtes ici:

 ::07 :: Carillon pascal

TEMPS LITURGIQUES

Vous venez de chanter : Voici le jour qu’a fait le Seigneur, réjouissons-nous en ce jour. La joie de Pâques, au premier abord, est une joie grave, profonde, une joie de l’éternité. Pour les Apôtres, pour les disciples, pour toute l’Eglise naissante, après avoir vu notre Seigneur dans de telles souffrances, dans de telles angoisses, l’heure de la résurrection était une heure de joie sans doute, de joie qui, comme tout passage d’une grande douleur à une grande joie, avait quelque chose de grave et de solennel.

JPEG - 68.3 ko
Carillon de la Chapelle de Worcester, sur le campus universitaire des Assomptionnistes, aux Etats-Unis

C’est ce qui frappe dans l’Office de l’Eglise. Plus tard, il devient plus joyeux, il reprend toute son allure, il multiplie les Alleluia. Au début, il est encore grave et solennel.

C’est donc un grand jour que celui de Pâques, où il faut tâcher de faire le passage à une autre vie. C’est le soleil de vérité, de justice, que vous avez reçu avec ce corps ressuscité et glorieux. Tâchez qu’il entre partout, qu’il pénètre tout. Tâchez qu’il règne partout, qu’il éclaire tout, qu’il transforme tout, qu’il mène tout dans les voies de l’éternité, dans les voies du ciel.

C’est comme si ce matin, au moment où notre Seigneur est venu en vous, chacun de vous avait été transporté devant le trône de l’Agneau, pour adorer, à travers cet Agneau divin fait nourriture, celui qui, dans sa gloire et sa splendeur, est assis sur les Chérubins. Nous avons été un instant proches de lui par cette chair divine. Vous avez pu chacun lui rendre une adoration tout à fait digne de sa majesté, et une action de grâces qui lui a été parfaitement agréable.

Vous avez pu couvrir toute votre vie de ce sang précieux, de ce sang divin, qui, entrant dans l’homme, le pénètre et, semblable à l’éclair, va jusqu’au fond de son cœur. Saint Vincent de Paul dit : "Il renouvelle tout, il embrase tout, il purifie tout."

Que ce soit là la joie de Pâques, joie profonde, joie qui nous trans-forme, joie qui consiste à adorer Jésus Christ dans la gloire, dans la puissance, dans la majesté de son triomphe sur toutes les nations de la terre, et de son triomphe en nous.

Employez le reste de ce jour à souhaiter à tous la joie de Pâques, à la souhaiter à notre Seigneur, de telle sorte qu’il la trouve dans tous les hommes. Occupez-vous à la faire entrer en vous jusqu’au plus profond et au plus intime de votre cœur. Qu’il n’y ait pas un seul membre, une seule faculté, une seule pensée, un seul sentiment qui ne se revête et ne se transfigure dans le sang adorable de notre Seigneur !

Sainte Marie-Eugénie de Jésus
Fondatrice des Religieuses de l’Assomption
d’après un chapitre du 13 avril 1879


Ajouter un commentaire



Dans la même rubrique

Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre