Vous êtes ici:

06 - Echo de la fête de la jeune fille à la paroisse Notre Dame de l’Assomption - Sokodé au Togo

58 - Fête de sainte Marie-Eugénie

L’an 2008 et le 04 mai a été célébrée sur la Paroisse Notre - Dame de l’Assomption - Komah, la Journée Paroissiale de la Jeune Fille.

Cette Journée, organisée par le Bureau Paroissial des Jeunes, avait pour thème : "Engagement et Place de la Jeune Fille dans la Paroisse." Il s’agissait à travers ce thème d’attirer l’attention de la Jeune Fille sur ses responsabilités non seulement dans la vie de la paroisse mais aussi dans la vie de la société au sein de laquelle elle évolue.

Tout a débuté à 6h35 avec une messe, animée par la chorale des jeunes filles. La chapelle était magnifiquement décorée aux couleurs de la fête ! Les filles étaient là, devant, en tenue traditionnelle. La communauté avait reçu des invités dont la marraine choisie par les jeunes filles, Mme POYODE, ex Directrice de l’ENAM, et les délégations des autres paroisses, qui ont pu faire le déplacement. Ce que l’on aura sans doute retenu de cette célébration eucharistique, mis à part le fait que des filles ont dansé au rythme du Gloria (certaines assurant le service d’autel et le service d’ordre) est l’intervention de la marraine en lieu et place de l’homélie. En effet, elle a recommandé aux jeunes filles de se rendre compte de leur importance et de la défendre, car ayant le devoir de participer à la construction de la Paroisse et de la société humaine. Et pour y arriver, il leur faudra éviter de tomber dans le vice de la paresse et des plaisirs inutiles, s’attacher à leurs études, aux valeurs culturelles et savoir viser toujours plus haut. Lançant un cri d’alarme quant au libertinage des filles dans le contexte social actuel, elle a convié ces dernières à prendre conscience de leur rôle en tant que relève de demain à travers les différentes fonctions qu’elles auront à occuper.

Après la messe, à 9 h, le parvis de l’église a servi de podium pour les danses traditionnelles (avec des intermèdes de récital) que les groupes de jeunes filles organisées en ethnies ont su exécuter avec beaucoup d’enthousiasme et de chaleur sous les applaudissements de l’assemblée.

Pendant ce temps, se déroulaient dans la cour d’autres activités notamment une vente (de friperie, de viande, de boisson locale, de riz, de boules d’akassa) et les jeux de la kermesse. Tout ceci a pris fin à 10h55.

L’activité suivante fut, à 11h30, le partage fait de questions - réponses, entre la marraine et les jeunes filles, animé par le Père Jean-Paul, Augustin de l’Assomption en présence du sage NATTATE et de la Présidente du Conseil Paroissial, Mme Florence. Ce fut l’occasion de dialoguer avec la marraine sur les inquiétudes des jeunes filles, les conseils pratiques et d’avoir d’amples éclaircissements sur le message qui leur a été adressé lors de la messe. À la fin, ce partage émouvant et constructif a été suivi d’un partage de repas qui s’est fait dans la plus grande fraternité et la communion. C’était aussi un moment de causerie, d’humour, et d’échanges divers. Et c’est par des salutations fraternelles que nous nous sommes séparés à 13h26 avec le départ de la marraine et des invités.

Déjà à 16h30, la musique battait son plein sur le terrain du complexe Assomption pour préparer le match de football féminin. Les spectateurs étaient là et tout augurait une rencontre assez pathétique. Les jeunes filles musulmanes n’étant pas arrivées, celles de la paroisse ont formé deux équipes qui se sont affrontées à partir de 16 h 40mn, match arbitré par une femme dans une ambiance chaleureuse et un spectacle pas des moindres ; La fin du match à 18 h 10 mn marquait la fin des activités de cette journée paroissiale de la Jeune Fille.

En effet, le Film "Jamais sans ma fille" prévu à la fin du match n’a pas pu être passé en raison d’un problème technique au niveau des appareils de projection. Ainsi la projection a été reportée au dimanche 11 mai à 18h30 avec un débat qui devait interpeller une fois encore la conscience de la jeunesse féminine quant à ses devoirs de mères et de futures épouses, ses responsabilités en tant qu’êtres religieux habités d’amour et de discernement, sa dignité en tant que personne humaine devant œuvrer pour l’épanouissement de la société et le rayonnement de la foi, une foi authentique et un amour vrai.

C’est ici le lieu pour le Bureau Paroissial des Jeunes, Paroisse NDA, de remercier sincèrement toutes les personnes sans distinction aucune qui, d’une façon ou d’une autre, ont contribué aux côtés des jeunes à la réussite de cette activité qui n’est qu’une première, une première d’une série d’activités à venir dans ce sens.

François M. W. DOGOUNA

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

Derniers articles

S'inscrire à l'info-lettre