Vous êtes ici:

 ::03 :: Incarnation, mystère d’amour et de sainteté

INCARNATION

Chacun de nous peut dire : "C’est pour moi que notre Seigneur vient sur la terre. C’est pour moi qu’il se fait petit enfant. C’est pour moi qu’il apporte le pardon et la paix."

Sans aucun doute notre Seigneur vient pour tous les pécheurs et pour tous les hommes en général. Cependant il vient d’une manière toute spéciale pour nous en particulier. C’est pour nous qu’il a accompli ses mystères de l’Incarnation, de sa vie cachée dans le sein de Marie, de sa naissance dans la grotte de Bethléem. Et il l’a fait par amour. Quel amour infini, quel amour de choix, quel amour de préférence que celui qui l’a fait venir au monde pour nous ! Quelle grâce, quel pardon, quelle miséricorde il apporte avec lui, et quelles ne doivent pas être notre espérance et notre confiance ! 24.12.76

Méditons le don infini que Dieu nous fait de notre Seigneur Jésus Christ, l’amour immense dont il est le témoignage, celui que nous lui devons et l’importance pour nous de lui ressembler en toutes choses.11.08.78

Mais le cœur de ce grand mystère, c’est que c’est un mystère de sainteté. Ce qui scandalise bien des gens, c’est de voir notre Seigneur Jésus Christ, la deuxième personne de la sainte Trinité, si profondé-ment anéanti : c’est de voir le Tout-Puissant, l’Eternel, celui qui a créé le ciel et la terre, celui qui doit venir juger les nations, si peu de chose dans le sein d’une pauvre jeune fille ignorée, à Nazareth d’abord, puis à Bethléem. L’explication de ce mystère, c’est qu’au-dessus de tout, Dieu met la sainteté. La sainteté est ce qu’il cherche avant tout. Ce qu’il veut, c’est de créer des saints.

Les hommes raisonnent comme si Dieu avait voulu créer un royaume ou une doctrine. Or ce sont des saints que Dieu a voulu susciter par ce mystère de l’Incarnation. Et d’abord voyez comme il est descendu dans le sein de la sainte Vierge, parce qu’elle était absolument sainte. Ce que le monde ne comprendra jamais, c’est que le plus grand attrait qui puisse attirer Dieu ici-bas, c’est la sainteté. Dans le monde entier, il n’y avait rien de semblable à cette jeune fille de quinze ans, parce que c’était ce qu’il y avait de plus saint sur la terre. En descendant ainsi, Jésus Christ voulait nous ouvrir la voie de la sainteté. Pour nous et d’abord pourceux qui devaient porter les fruits de la Rédemption avec cette hauteur, cette perfection, cette grandeur qui a fait les saints, comme saint François d’Assise, comme les Apôtres, comme nous en avons des milliers.

Le premier amour qui attirait Jésus Christ sur la terre, c’était donc la sainteté. Les saints ne pouvaient être formés que dans cet anéantissement où notre Seigneur s’est mis dans son Incarnation. C’est là, la racine de toute sainteté. Là, le principe du renoncement à toutes les choses de la terre et de l’oubli de soi-même pour vivre de Dieu, selon Dieu, dans la volonté de Dieu. Lisez la vie de tous les saints : vous trouverez toujours qu’ils ont entièrement renoncé à eux-mêmes, qu’ils sont entrés dans les anéantissements de l’humilité, de la pauvreté, de l’obéissance. Ils s’oubliaient profondément eux-mêmes, et donnant tout leur amour à Dieu, ils cherchaient à imiter ce que notre Seigneur leur avait montré, en se faisant si petit dans le sein de la très sainte Vierge.

D’après un chapitre du 15 décembre 1878
Sainte Marie-Eugénie de Jésus
Fondatrice des Religieuses de l’Assomption

Dans la même rubrique


Ajouter un commentaire



Informations légales

Ce site est édité par "Religieuses de l’Assomption" :

Ecusson
  • Religieuses de l’Assomption - 17, rue de l’Assomption 75016 Paris - France
  • Tél +33 (0) 1 46 47 84 56
  • Fax + 33 (0) 1 46 47 21 13

S'inscrire à l'info-lettre